Attac Bruxelles 2 propose des animations autour de nos thématiques de travail : contexte économique, banques, médias, les formes de démocratie.

Nous intervenons gratuitement pour tout groupe intéressé par ces thématiques. Les animations sont les plus interactives possibles, dans la pensée de l’éducation populaire pour qui le savoir n’est pas à transmette mais à construire collectivement !

Vous voulez organiser une animation? Contactez-nous et nous construirons avec vous une ou des animations sur les sujets qui vous intéressent !

admin(at)attac.be

0486.61.57.23

NOS MODULES D’ANIMATION :

MODULE INTRODUCTIF – Dans quelle économie on vit? Histoire économique belge non écrite

Nous proposons un cycle de trois séances pour analyser les problèmes majeurs de notre économie et dresser des pistes pour la changer !

Séance 1 « L’Europe entre rêve américain et solidarité internationale» 

En partant des préoccupations des participant.e.s (par exemple la fermeture de l’usine Caterpillar de Gosselies), nous proposons de dresser l’histoire de l’économie belge de l’après-guerre. Nous présentons les modèles antagonistes du consumérisme à l’américaine et du socialisme soviétique pour contextualiser les choix politiques et économiques de l’Europe de l’après-guerre. Cela permet d’ancrer notre compréhension de l’économie dans des réalités historiques et politiques et de rendre clair le fait que l’économie est le fait de décisions politiques et donc de choix, qui favorisent certains et défavorisent d’autres. C’est selon nous le premier pas pour pouvoir contester les politiques actuelles.

Séance 2 « Le tournant des années 80 : il n’y a pas d’alternative ? »

La deuxième séance utilise un photolangage pour retracer les évènements présentés en 1e séance et aboutit logiquement sur la question : que s’est-il passé depuis pour que les Trente Glorieuses nous paraissent si lointaines ? Nous abordons la question de la financiarisation de l’économie et utilisons la crise de 2008 comme exemple du dysfonctionnement du système capitaliste.

L’idée ici est de dénoncer l’idée que ce système soit le seul possible et de ramener l’idée que la clef pour en construire un autre est la mobilisation populaire.

Séance 3 «  Comment agir face à cela ? « 

En partant de comportements et de pratiques qu’ont déjà les participant.e.s et qui répondent à une logique autre que celle du profit, nous proposons d’amener le groupe à réfléchir aux trois niveaux d’action qu’il est nécessaire de combiner pour amener un réel changement social : les comportements individuels, les pratiques locales et les combats politiques plus globaux.

***

MODULE DEXIA – animations autour du film DEXIA, démocratie confisquée

Le film cherche à mettre en avant les questions démocratiques de la gestion des banques et nos animations visent à partager avec les bénéficiaires la conviction que les questions techniques et économiques ne sont pas que l’affaire des banquiers et élus politiques, mais l’affaire de toutes et tous puisqu’il s’agit notamment du budget de l’état et donc des capacités de la collectivité à se doter de services publics.

Nous avons deux formats d’animation possible : 

– une animation d’une durée de 3h « tout public » qui utilise le film pour défricher les questions de démocratie économique. Je t’attache une fiche de présentation de l’animation pour qu’avec ton groupe vous ayez une idée de ce en quoi ça consiste. 

– un format plus classique, 1h de projection de film et 1h de débat. 

***

MODULE COMMUNICATION – Gare aux médias

Séance de trois heures qui questionne notre rapport à la communication. En partant d’expériences personnelles le but est d’aider les participant.e.s à se positionner face à une communication et à en retirer les informations pertinentes.

Durée : 3h

Groupe : 8 à 15 personnes

***

MODULE SCOLAIRE – Animations autour de films

Attac propose des animations dans le cadre du Programme Ecran large sur Tableau noir des Grignoux. 

Animation 1 « Economie belge de 1945 à nos jours, une histoire non écrite » 

Cette animation propose de retracer, en interaction directe avec les élèves, l’histoire économique de la Belgique et de l’Europe pour re-contextualiser les films qu’ils ont vu. L’animation part des thématiques soulevées par les différents films (privatisation et précarisation dans Daniel Blake/ monde du travail, du salariat aux licenciements économiques dans La loi du Marché / monnaies alternatives et décroissance dans Demain) et les met en lien avec l’évolution de l’économie ces cinquante dernières années. 

L’objectif de cette animation est de permettre aux élèves de sortir d’une posture défaitiste par rapport à un système contre lequel ils ne pourraient rien faire et de leur donner des outils théoriques pour démanteler le célèbre mythe selon lequel « il n’y a pas d’alternative ».

Durée : 1h

Nombre d’élèves : 30 élèves maximum

Lieu : En salle, suite au film

Exemple de films associés : Moi, Daniel Blake, La loi du Marché, Demain.

Animation 2 « Socialisation, autogestion et démocratie »

Cette animation propose de questionner l’idée même d’alternative en partant d’un postulat radical : l’impossibilité de créer des alternatives à l’intérieur du système capitaliste. 

Pour cela nous proposons d’aller plus loin sur les sujets évoqués par les films Demain et En quête de sens et d’insister sur les liens entre démocratie et économie et sur le besoin de changements structurels aussi bien dans l’organisation économique que dans les institutions démocratiques.

L’animation se construit en dialogue avec les élèves, pour mettre à jour tant les contradictions du capitalisme que leurs doutes liés aux alternatives et permettre ainsi une véritable pensée critique de ces matières.

Durée : 1h

Nombre d’élèves : 30 élèves maximum

Lieu : En salle, suite au film

Exemple de films associés : Demain, En Quête de Sens.

Animation 3

Comment rendre les questions économiques et financières démocratiques ? En les rendant accessibles aux citoyens et citoyennes et donc, en en débattant.

Attac Bruxelles 2 propose aux classes ayant vu un des films associés d’expérimenter des méthodes de débat participatif pour penser de nouvelles manières de faire société, tant sur les questions économiques que démocratiques. L’association part des enjeux soulevés par les films et vise à donner aux élèves une compréhension systémique des thématiques abordées.

Durée : 2h

Nombre d’élèves : 30 élèves maximum

Lieu : En classe

Exemple de films associés : La loi du Marché, Moi Daniel Blake, Demain, En Quête de Sens.