TAX Justice DAY 2017 : ils profitent – vous payez !

 

ILS PROFITENT

Nous avons tous entendu parler des scandales financiers comme les Panama Papers qui ont révélé l’ampleur de la fraude et l’évasion fiscales à grande échelle.
Grâce à des montages financiers opaques et des sociétés- écrans, les multinationales parviennent à dissimuler leurs bénéfices et leurs revenus, au point que certaines d’entre elles ne paient que… 0,01 % d’impôt, alors que le taux officiel est de 33,9 % en Belgique.

Les Etats, qui auraient pourtant tout intérêt à taxer davantage les grandes entreprises, préfèrent leur faire des cadeaux fiscaux et baisser leur taux d’imposition pour attirer les investisseurs, bien souvent sans aucune exigence en termes de création d’emplois.

Mais qui est perdant dans ce jeu cynique auquel se livrent les actionnaires et les spéculateurs, avec la complicité des banques et le laisser-faire des Etats ?

VOUS PAYEZ !

Car l’évasion et la fraude fiscales des particuliers et des entreprises les plus riches se font au détriment de la grande majorité de la population. Pourquoi ? Parce que l’argent qui s’envole dans les paradis fiscaux ne peut pas être utilisé pour financer les services à la population, la sécurité sociale, la création d’emplois.

Nous ne voulons plus payer à leur place ! Nous exigeons donc plus de transparence, première étape indispensable dans la lutte contre l’évasion fiscale.

 

LA TRANSPARENCE EST
LA PREMIÈRE ÉTAPE INDISPENSABLE DANS LA LUTTE CONTRE L’ÉVASION FISCALE

Pour y arriver, le Réseau pour la Justice Fiscale (RJF) et Financieel Actie Netwerk (FAN) réclament :

  • La levée complète du secret bancaire fiscal en Belgique : La Belgique : paradis fiscal ? Basta ! ;
  • La création d’un registre public des bénéficiaires effectifs des sociétés-écrans partout dans le monde : ceux qui cachent leurs patrimoines sur des comptes détenus par des sociétés « boîte aux lettres » anonymes doivent être démasqués ;
  • La mise en place d’un reporting public pays par pays des mul- tinationales : le reporting consiste à fournir un certain nombre d’informations (chiffre d’affaires, profits, impôts payés, nombre d’employés…) sur les activités d’une multinationale dans les pays où elle est active. Ces informations doivent aider à dévoi- ler les mécanismes d’évasion fiscale et à taxer les entreprises là où elles déploient leurs activités.

Retrouvez le Réseau Justice Fiscale sur Facebook